Vendredi, une cour d'appel fédérale a rejeté une contestation judiciaire contre l'Université du Texas à la décision d'Austin de déplacer les statues confédérées hors du campus, La colline signalé. Cette décision a confirmé la décision d'un tribunal inférieur.

"Bien que ces liens puissent donner aux plaignants de bonnes raisons de se soucier de ces monuments, les plaignants ne parviennent pas à expliquer comment ces liens [fournissent] un intérêt basé sur le Premier Amendement dans l'issue de ce litige", a écrit la juge Edith Clement Brown pour le panel. "Les plaignants n'ont montré qu'un intérêt enraciné dans l'issue de ce litige, et non un intérêt direct et personnel", a-t-elle ajouté.

Après des années de débat, l'université a déplacé les statues en 2017.